Quels aliments choisir en bio ?

icon

L’alimentation « healthy » et bio fait pas mal parler d’elle ces dernières années et il est vrai qu’en Naturopathie, la qualité de l’alimentation est très importante. On privilégie donc toujours une consommation biologique. Seulement… Elle a un coût ! Voyons quels aliments sont les plus sensibles et à consommer bio en priorité !

Qu’est-ce qu’une alimentation biologique ?

Une alimentation biologique est caractérisée par différents labels bio (AB, Demeter, Ecocert…) qui attestent que la culture de l’aliment répond aux critères du cahier des charges du label en question (certains étant plus stricts que d’autres).

Dans l’agriculture biologique, le principe est de laisser les plantations pousser au maximum de manière naturelle. C’est-à-dire tout d’abord, que la culture hors sol est interdite. Les cultures doivent pousser dans la terre, dans un champ. Cela signifie aussi que la majorité des pesticides et engrais chimiques sont interdits. Ceux autorisés sont très règlementés et doivent être naturels. Et cela comprend aussi le respect de la terre elle-même. La culture intensive sur un même sol n’est pas autorisée afin que celui-ci ne s’épuise pas et reste « vivant ». C’est pourquoi il est important qu’il y ait des temps de pauses entre chaque récolte pour qu’il puisse se renouveler.

Concernant les produits animaux, il faut comprendre que ce qui permet leur labellisation repose essentiellement sur la nutrition de l’animal en question, qui doit donc être nourrit avec du grain bio. Et comme les végétaux n’ont pas le droit aux apports de substances chimiques, il est en de même avec les animaux qui sont exempt de vaccination à outrance, de traitements hormonaux ou vitaminiques synthétiques. La santé de l’animal passe par sa qualité de vie, et non par sa complémentation chimique.

Pourquoi manger bio est important ?

Manger bio, c’est important pour notre santé à différents niveaux. Tout d’abord, un produit bio qui aura poussé en un temps raisonnable et naturel sera plus riche en nutriments qu’un produit non bio qui aura poussé en un temps record. Sachant que l’on mange avant tout pour nourrir nos cellules de ces nutriments, ce n’est pas négligeable ! Ensuite, dans l’alimentation conventionnelle, on retrouve comme écrit plus haut, des substances chimiques et toxiques pour notre santé (pesticides, engrais, médicaments, additifs, perturbateurs endocriniens, métaux lourds etc..). Ces substances, nous les ingérons à travers ce que nous mangeons. Elles vont perturber nos différents systèmes (notamment digestif, hormonal & nerveux) et surtout « encrasser » notre organisme… Car lorsque le corps est face à des substances non naturelles, il ne sait pas comment les gérer, et les molécules qui les composent sont souvent trop grosses pour être éliminées... Sa solution est donc de les stocker, faute de mieux ! Et le stockage s’effectue dans nos tissus adipeux… Donc nos graisses, mais aussi notre système nerveux puisque notre cerveau est composé essentiellement d’acides gras, et nos neurones en sont recouverts également. En consommant bio au maximum, on s’évite ce genre de surcharges toxiques…

Autre point, manger bio c’est bon pour la planète ! En effet sa culture est beaucoup plus respectueuse de notre environnement. Et comme on le voit souvent en ce moment « There is no Planet B » (Il n’y a pas de planète B), il est primordial de prendre soin de notre seule & unique maison.

Quels aliments privilégier ?

Vous avez compris l’importance de manger bio, c’est top ! Mais maintenant c’est la panique ! Vous ne savez pas par quoi commencer ? Pas de soucis, voici une petite liste des aliments à privilégier :

  • Les fruits et légumes : il faut savoir que les pesticides & autres produits chimiques sont souvent pulvérisés sur les cultures, et se retrouvent certes dans le sol, mais aussi sur le fruit ou légume en lui-même. Privilégiez donc ceux qui ont une peau fine, voire qui n’en ont pas du tout (produits du maraichers, fruits rouges, tomates, raisin…) qui seraient directement exposés ! À contrario ceux avec une peau dure et épaisse (melon, pastèque, courges, avocat…) auront une barrière pour empêcher les intrants chimiques « d’infuser » dans la chaire du fruit ou du légume. Ces derniers seront moins problématiques à acheter en conventionnel.
  • Les thés et infusions : cela rejoint le point précédent ! Les feuilles & fleurs utilisées pour les thés & tisanes sont directement exposées aux produits chimiques, et leur teneur est accentuée par le séchage (car les molécules chimiques sont trop lourdes pour s’évaporer avec l’eau). Il faut dont les privilégier en bio pour bénéficier de toutes les bonnes propriétés que la plante a à nous offrir !
  • Les viandes et les produits laitiers : nous l’avons vu, en bio, le respect de l’animal et sa qualité de vie ont leur importance. Et ça se ressent dans la qualité de leur viande ou de leurs sous-produits ! Également, ils seront forcément dénués de substances chimiques stockées dans leur tissus graisseux (qui composent en grande partie la viande et les produits laitiers) ce qui fait qu’en les consommant, nous n’allons pas nous-même intoxiquer nos tissus graisseux, en particulier notre système nerveux.

Cette liste est bien sûr non exhaustive ! Et vous serez peut-être même surpris en arpentant les rayons de vos magasins bio de découvrir que certains produits de bases (riz, pâtes, flocons d’avoines…) ne sont finalement pas forcément plus chers que dans votre magasin habituel ! Surtout si vous faites ami-ami avec le rayon vrac !