La Médecine Holistique
Développement personnel - 03/01/2022 - Lecture 10 mn

On le sait tous, la santé est un vaste domaine, un vaste débat, un vaste point de vue, les biais cognitifs sont nombreux et tout le monde cherche de par son expérience, à comprendre, à expliquer, à rassurer.

Y-a-t-il vraiment au delà, de tous ce que croit l'être humain aujourd'hui une approche qui permette à la fois de lier son expérience empirique de lui-même et plus globalement de l'appliquer à l'ensemble du vivant dans une approche généraliste basée sur son mode et principe de fonctionnement primordial. La réponse est OUI ! Au delà, de l'inconscience, de l'ignorance, de la peur et des faux semblants, il y a une approche qui permet de comprendre l'être humain théoriquement mais aussi expérimentalement, pour arriver à retrouver tout ou partie de sa santé, en lui-même et par lui-même quelque soit le niveau duquel il est parti.

 

la santé est un vaste domaine, un vaste débat, un vaste point de vue

Quelle est la définition que vous pourriez donner d’une approche holistique ?

C'est la MÉDECINE HOLISTIQUE, qui vient du grec "holos" qui veut dire "ensemble" et qui considère l'être humain dans son entièreté. Pas seulement comme un CORPS, mais aussi, comme une ÂME. Cette ÂME qui forme la personnalité de l'individu et qui est la conjonction de deux grandes instances en lui-même, à savoir, le MENTAL et L'ÉMOTIONNEL. Tout se comporte comme si l'être humain était d'abord agitation donc ÉMOTIONS, puis plus densifié, MENTAL comme pensées duelles. Et enfin encore un peu plus densifié, CORPS PHYSIQUE, physio-biologico-chimique. Le lien est déjà vérifié aujourd'hui dans la science contemporaine. Le MENTAL influe sur le PHYSIQUE à un niveau somatique, plus spécifiquement sur la polarité des cellules ou encore sur leur bonne capacité à vivre en symbiose, c'est à dire, en collaboration adaptative dans le but de survivre. Nous avons tous plus ou moins expérimenté, des symptômes psycho-somatiques, c'est à dire des douleurs sans cause apparente et qui proviendraient de l'impact du MENTAL sur le CORPS PHYSIQUE.

C’est quoi une vision holistique ?

Pour cela, il faut comprendre, le lien étroit entre le CORPS, LE MENTAL et L’ÉMOTIONNEL. Si ce sont 3 instances de l'être humain d'un niveau de densification différente, alors elles sont aussi indissociables avec une interaction forte comme base d'influence de la vie au sein de même de l'être. Ainsi, les ÉMOTIONS impactent le MENTAL dans sa dualité propre entre pensées positives et pensées négatives, qui elles-même vont impacter le CORPS PHYSIQUE par un schème de comportements et réactions chimico-biologiques, issu directement du MENTAL. Ces fameuses croyances profondes qui façonnent notre paradigme et ces niveaux profonds d'inconscience sont autant de facteurs qui caractérisent son fonctionnement et directement son impact sur le CORPS PHYSIQUE d'un point de vue psycho-somatique. Mais n'oublions pas que tout est lié, Holos, Ensemble, donc le CORPS PHYSIQUE a un impact sur le MENTAL. Il suffit, de manière expérimentale toujours, qu'une personne se mette à congestionner ses organes, ses liquides interstitiels puis ses cellules pour que le MENTAL a son tour dysfonctionne, puisque lui-même faisant parti du corpus physicum avec comme unité centrale le cerveau qui sera donc dans un état de congestion équivalent à l'ensemble de CORPS PHYSIQUE. La psycho-somatisation peut donc aussi et pour beaucoup de nos contemporains être de la somato-psychologisation... et cela concerne bien plus de personne que l'on pourrait le croire ! Et en effet, si vous détoxifiez et nettoyez un CORPS PHYSIQUE, dans la majorité des cas le MENTAL va s’apaiser de lui-même par l'intermédiaire du cerveau, comme l'ensemble des organes du corps et les douleurs psycho-somatiques vont s'arrêter d'elles-même.

Comme l'être humain a une formidable capacité d'adaptation et qu'il n'évolue pas toujours dans les meilleures conditions propices au développement de la vie, demandez-vous s'il se pourrait que vous soyez congestionné voir intoxiqué sans le savoir de telle manière que vous ne développiez pas ce genre de profil. Cela représente 50% des cas cliniques de pathologies toutes catégories confondues

Quelles sont les médecines holistiques ?

Qui peut pratiquer la médecine holistique ?

Voilà pourquoi la Naturopathie et Sophrologie connaissent un tel essor et une telle efficacité lorsqu'elles sont pratiquées par des Naturopathes et Sophrologues compétents car en replaçant l'être humain dans son milieu naturel et en lui donnant les moyens pour nettoyer son corps, il revient, pour la majorité, avec du temps et de la patience, à son état de santé en tout ou partie. Et ce, quelque soit le niveau de santé de départ. Oui mais pour les autres ? Cette moitié dont on ne sait pas pourquoi la démarche naturopathique ne fonctionne pas ? Qui y-a-t-il de différent chez eux ? Grégoire Jauvais médecin Naturopathe et pionnier dans la diététique et l'alimentation biologique de l'être humain mais aussi dans l'approche psychologique appliquée à l'équilibre de la santé, montre bien que la Naturopathie seule ne peut être efficace si l'être humain n'a pas d'un autre coté "la pensée positive", "le marcher à l'endroit" afin de garder cohésion de l'ensemble de ses cellules. Il a donc développé une technique d'hypnose afin de tenter de repositiver le mental de ses patients et ainsi fermer la boucle de l'entropie biologique ou dégénérescence cellulaire excessive. Oui mais alors qu'en est-il des cas où la pensée reste négative ? Les cas où la dégénérescence cellulaire s'accélère plus que la normale ? La réponse est à un niveau supérieur, les ÉMOTIONS qui impactent le plan de cohérence de l'être humain à savoir l'ADN. Comme nous l'avons vu, les ÉMOTIONS impactent directement le MENTAL dans leur dualité propre. Ainsi, il est facile de trouver un exemple dans sa vie où ses pensées étaient négatives à la suite d'un ressenti émotionnel négatif. Il faut tout d'abord bien comprendre ce qu'est la santé et ce qu'est la maladie. La santé peut s'assimiler à une règle graduée et donc s'identifie chez le vivant en terme de niveau. On parle alors de niveau de santé entre la mort totale et la vie totale. La maladie, elle, est la désorganisation de la chimie physio-biologique de l'être humain au sain même de ce niveau de santé et représentée toujours par une dégénérescence d'un ou plusieurs groupes de cellules ou d'organes qui mettent en péril l'intégrité physiologique du corps. Ainsi et tout le reste des "symptômes" que l'on peut expérimenter tout au long de sa vie ne sont que des manifestations de l'extériorisation de la souffrance par effet centripète. Ce qui veut donc dire que plus le symptôme est grand, plus l'être qui les produit, extériorise de la SOUFFRANCE endogène par un effort instinctif de survie en utilisant son ÉNERGIE VITALE et plus il s'auto-guérit par voie de conséquence. Ce qui veut dire aussi que toutes les maladies infantiles qui ne sont que des "symptômes" (grandes fièvres, infections, purulences, diarrhée…) sont une tentative de nettoyage de leur héritage toxique enkysté sur le plan interstitiel, cellulaire et génétique dans le but d'augmenter leur niveau d'adaptation au monde extérieur et donc par voie de conséquence, d'augmenter leur niveau de santé. Pour reprendre Hippocrate, et si nous voulons aller à la cause de la cause de la cause, nous arrivons à cette conclusion qui montre bien que sans émotion négative, pas de pensée négative et donc pas de comportements délétères conscients ou inconscients individuels ou collectifs, mais juste une harmonie symbiotique instinctive des êtres relevant de la sagesse du vivant, au delà du bien et du mal philosophique que conçoit le sens moral et qui pourrait condamner les actes de violence extrême des animaux pour survivre par exemple.

Et les ÉMOTIONS alors, n'ont-elles pas aussi une cause commune ?

En effet, c'est la PEUR primordiale de mourir dans l'illusion de la déconnexion avec le divin, dans l'expérience de la SOUFFRANCE et déclinée en 10 peurs majeures. A savoir, la peur de l'inconnu, du rejet, de l'abandon, de l'indifférence, de la perte, de l'échec, de décevoir, de la liberté, de la réalité et de la transformation. Les peurs secondaires dites réactionnelles comme les phobies sont toutes issues de ces peurs et sont basées sur une appréhension de l'avenir par rapport à un traumatisme passé. Et comme toute PEUR, elles déconnectent de la perception de l'instant présent et donc de L’ÉNERGIE DE LA VIE. C'est le système réflexe de survie inhérent à l'être humain et qui est entremêlé à son ÂME et issu de son MENTAL et qui s’appelle EGO. Nous sortons maintenant de l'approche médicale traditionnelle occidentale telle que nous la connaissons pour entrer dans ce qui apparait comme étant la forme la plus poussée de la médecine à la fois en terme de sagesse mais aussi en terme d'efficacité puisqu'elle est complète en elle-même par ses connaissances et son niveau de compréhension du fonctionnement de l'être humain et sa place dans la création, d'un point de vue fractal et spirituel. C'est LA MÉDECINE HOLISTIQUE. Pour l'aborder il faut donc à la fois, connaître l'approche naturelle de santé qu'est la Naturopathie dans sa dimension pluridisciplinaire (anatomie, physiologie, hygiène vitale, diététique & nutrition, aroma-phytothérapie, biothérapie) mais aussi la psychologie freudienne de l'inconscient et le transpersonnel de C.G Jung, la philosophie alchimique et son concept d'émotion, et enfin l'astrologie comme base référentielle d'identification des peurs et autres paramètres limitants l'être humain dans son développement de conscience vers le meilleur de lui-même. Il faut tout d'abord, expliquer la notion D’ÉMOTION vue par l'alchimie philosophique et théorique, puisque c'est le point de départ de toute problématique de santé. L’ÉMOTIONNEL est une réserve d'agitation, comme un réservoir de SOUFFRANCE que l'on vide et/ou que l'on rempli au fur et à mesure de sa vie au travers de ses expériences. A cela s'ajoute la sagesse enseignée acquise et matérialisée par les connaissances sur soi-même et sur le monde permettant de réduire le niveau de SOUFFRANCE de ce réservoir en générant la paix intérieure. Le ressenti d'une émotion est toujours négatif et son antagoniste est le sentiment. Il y a véritablement 3 ÉMOTIONS que l'être humain expérimente et qui sont : la colère, la tristesse et le dégout. Quant aux sentiments, ils s'inscrivent sur une même trajectoire progressive de ressentis "positifs" qui est celle de L’ÉNERGIE DE LA VIE. Elle part de la joie en passant par la paix, puis la plénitude, puis l'extase et enfin l'expérience transcendantale du divin appelé aussi Amour. Cet Amour est bien différent de l'amour sentimental entre deux êtres humains, qui lui, est un besoin de sécurité et de possessivité lié à une compensation et à une incapacité à se relier à cette ÉNERGIE DE LA VIE par soi-même et permet au mieux d’accéder à la paix intérieure, voir à l'extase, lorsque l'harmonie et la santé sont au beau fixe. Mais le quotidien de la plupart des couples est encore aujourd'hui une tentative inconsciente de complémentarité du couple intérieur "Animus, Anima" de C.G Jung dans la tentative de transcender leur MOI respectif et qui finit toujours de la même manière, l'illusion de leur maturité individuelle en retombant dans la réalité de leur SOUFFRANCE généré par leur EGO que l'autre compensait inconsciemment par sa présence et son interaction et qui les remet d'ailleurs souvent, face à leurs problématiques de santé. L'expérience de couple est donc ÉGOTIQUE, la connexion à la FORCE DE LA VIE est et sera toujours individuelle, transpersonnelle et finalement spirituelle.

La réalité est que l'être humain tourne en boucle sur les mêmes expériences, les mêmes obstacles, générant de L’ÉMOTION, donc de la SOUFFRANCE, comme une mouche qui se heurte sur la vitre d'une porte fenêtre en cherchant instinctivement à s'en libérer. Nous cherchons tous à réduire notre niveau de SOUFFRANCE mais personne ne sait vraiment comment s'y prendre... Si ce sont les ÉMOTIONS qui génèrent des pensées négatives et qui poussent l'être humain à vivre des expériences négatives, ce sont donc bien les PEURS en tant que cause des ÉMOTIONS qui doivent être neutralisées, levées, traversées. Ainsi toutes les expériences sont "bonnes" en soi, dès lors que l'individu comprend la notion de sagesse acquise par la connaissance de soi et du monde qui en découlent. Alors il ne tournera plus en boucle sur les mêmes expériences, assainira progressivement son existence par la purification d'abord de son ÉMOTIONNEL et ensuite de son MENTAL par voie de conséquence et qui par la suite permettra une réponse comportementale vertueuse, générant à la fois la santé individuelle sur une base chimico-physiologico-biologique mais aussi collective sur une base relationnelle saine et harmonieuse d'un point de vue microcosmique et ensuite macrocosmique. Donc pour se faire, les ÉMOTIONS s'expriment d'abord pour ne pas les laisser à l'intérieur et seul de préférence pour ne pas les projeter sur les autres et leur transmettre... ce qui ne serait pas productif. Ensuite il est important de traverser les PEURS majeures afin d'endiguer le flot D’ÉMOTIONS généré par une série de morts symboliques de L'EGO. Cela consiste en une somme de renoncements auxquels lui-seul est attaché et qui permet en plus de faire émerger les qualités de l'être humain comme l’ouverture sur la création, par exemple : traverser la rancune pour acquérir le pardon pour la peur de décevoir ou traverser le besoin de convaincre pour acquérir l'empathie pour la peur du rejet... etc Oui mais voilà, qui fait cela ? Tout au plus ceux qui sont assez sages pour le comprendre... Alors il n'est pas étonnant non plus que l'humanité en soit là où elle en est actuellement et par retour de causalité, mérite l'organisation de sa propre biologie, de son environnement et celle de son collectif reflet de son niveau de conscience et de la moyenne de celle des individus qui la compose. La prise en charge Naturopathique permet donc d’alléger le CORPS et de redonner une impulsion de prise de conscience à l'être humain mais il est primordial de considérer les paramètres ÉMOTIONNELS tels que le conçoit la MÉDECINE HOLISTIQUE afin de générer la paix MENTALE nécessaire pour retrouver un "Penser à l'endroit" pour "Vivre à l'endroit" afin de retrouver la pleine santé par la sagesse individuelle.

Rédigé par Henri Milleret