Les alternatives au sucre raffiné

Article Article | 0 min

Description :

Qu’est-ce que le sucre blanc ?

 
Tout aliment que l’on qualifie de « raffiné » signifie qu’il a été hautement transformé,
industrialisé, et donc que l’aliment final est très différent de l’aliment brut d’origine. Le sucre
est un des produits qui a le plus été transformé, raffiné donc, et c’est lui que l’on retrouve
dans tous les produits sucrés tout prêts (confiture, viennoiseries, biscuits, chocolat,
bonbons, sodas…) et que l’on appelle « sucre blanc »
Le plus couramment, le sucre utilisé provient de la betterave ou de la canne à sucre. Une fois
le sucre extrait, il subit une multitude de transformations et d’expositions à des substances
chimiques qui détruisent toute la partie vivante du sucre (les vitamines, minéraux & oligo-
éléments, et même des protéines contenues dans le sucre naturel). Ces transformations ont
pour but de rendre les grains de sucres le plus fin possible et le plus blanc possible…
Synonyme de pureté parait-il…
 
Pourquoi faut-il réduire le sucre blanc ?
 
Plus un aliment est raffiné/blanc, et plus il va avoir (s’il est consommé en grosse quantité)
des effets néfastes sur l’organisme car n’étant plus naturel, l’aliment raffiné ne correspond
plus aux besoins physiologiques du corps.
Dans le cas du sucre blanc, il y a beaucoup de conséquences néfastes à sa consommation
excessive :
- Son index glycémique est très élevé : c’est-à-dire que le saccharose et le fructose qui
le composent passent très vite dans le sang et font varier la glycémie de façon
importante. Cette hyperglycémie peut avoir beaucoup de conséquences comme une
prise de poids importante, une glycation qui provoque un vieillissement prématuré
des tissus (dont la peau), un épaississement du sang qui peut entrainer des
pathologies cardiovasculaires, un épuisement du pancréas qui peut aboutir à un
diabète de type 2 etc…
- Au niveau intestinal le sucre raffiné va également déséquilibrer le microbiote. C’est-
à-dire que certaines catégories de bactéries vont se développer en trop grand
nombres et vont perturber le transit, favoriser une porosité intestinale et donc une
sur-sollicitation du système immunitaire et des états inflammatoires. Ce désordre
intestinal est aussi très relié au développement de pathologies neurodégénératives.
- …
La liste de ses méfaits est donc longue ! Cela ne signifie pas qu’il faut absolument bannir ce
sucre blanc, mais étant donné qu’il est présent dans de nombreux produits industriels que
l’on trouve en supermarchés, il est aisé d’en consommer de très grandes quantités sans
même s’en apercevoir… Il est donc important d’essayer de le remplacer dès que cela est
possible.
Les sucres roux, blond et cassonade ont conservé une petite part de vitamines et minéraux
puisqu’ils sont moins raffinés que le sucre blanc mais ils présentent quasiment les mêmes
désavantages que le sucre blanc.
 
Par quoi remplacer le sucre blanc ?
 
- Par du sucre complet ! Le sucre n’est pas mauvais en soi… Au contraire, un sucre de
canne complet (muscavado, rapadura) à la couleur naturellement miel/brune sera
très riche en minéraux, oligo-éléments et aura donc un intérêt nutritif en plus de son
pouvoir sucrant ! Et son index glycémique sera plus modéré.
- Par du sucre de coco ! Le sucre de fleur de coco plus exactement est un des meilleurs
sucrants naturels car sa teneur en minéraux et oligo-éléments est très importante
comparativement à d’autres sucres. De plus, il s’agit du sucre dont l’index glycémique
est le plus bas.
- Par le sucre naturel des fruits ! Les fruits contiennent naturellement des sucres, il
peut donc tout à fait être intéressant de remplacer le sucre blanc d’un gâteau par
quelques dattes, une banane mûre, de la compote de pomme, ou des fruits rouges
par exemple !
- Par du sirop d’agave ! Parfois appelé miel végétal, le sirop d’agave est également
riche en minéraux, son index glycémique est très bas et son pouvoir sucrant est très
important ! Attention cependant, le sirop d’agave a été très plébiscité ces dernières
années, mais cela reste un sucre très riche en glucides ! Donc à consommer avec
parcimonie.
- Par du sirop d’érable ! Très similaire au sirop d’agave dans ses caractéristiques, avec
cependant une richesse en polyphénols importante, ce qui lui confère des propriétés
antioxydantes et anti-inflammatoires.
- Par du miel ! Ce nectar doré... Très connu pour remplacer le sucre alors qu’en réalité
le miel est très très riche en glucides, son index glycémique selon les variétés peut-
être assez élevé, et il a un fort pouvoir cariogène de contact (production de carries au
contact de dents). Cependant, utilisé comme « alicament » (aliment médicament), il
est effectivement très intéressant de par ses capacités anti-infectieuses,
antibiotiques, et cicatrisantes ! Pour bénéficier de ses vertus thérapeutiques, il est
préférable de le consommer seul ou dans une tisane.
 
Réduire le sucre blanc dans ses achats du quotidien peut s’avérer compliqué dans un premier temps car il faut s’habituer à scruter les listes d’ingrédients de chaque produit. Mais le remplacer par les alternatives ci-dessus lorsque l’on cuisine est relativement facile ! Cela permet d’être plus créatif en cuisine, et surtout, de se déshabituer petit à petit de cette saveur trop sucrée qui nous pousse à en consommer toujours davantage.

Cette ressource est dédiée à un programme, elle ne peut pas être achetée individuellement